orange lineActus

41ème journée : Les Ducs d’Angers chahutent les Brûleurs de Loups

15/02/2017

La dernière ligne droite de cette saison régulière est lancée. Les Ducs d’Angers n’ont plus que trois rencontres à jouer pour arriver aux 44 rencontres disputées. Le programme des angevins est assez chargé pour ce sprint final avec trois déplacements prévus. Avant Bordeaux et Chamonix-Morzine pour la clôture, les Ducs d’Angers étaient en Isère chez les Brûleurs de Loups de Grenoble. L’objectif des deux équipes n’était pas forcément le même après 40 journées disputées ; pour Grenoble, la course à la 1ère place, pour Angers, la confirmation de la 6ème place.

La rencontre débute sur un bon rythme avec deux formations qui vont au contact malgré cette trêve. Les Ducs s’en sortent plutôt bien sur la grande glace de Pôle Sud, malgré tout, les Brûleurs sont à deux doigts d’ouvrir le score à 2’50 sur un gros travail de Golicic qui circule facilement dans la zone angevine avant de repiquer au centre et d’effectuer son 1er tir de la soirée. Léo Bertein de nouveau devant les filets angevins lui refuse l’entrée et sort un arrêt de la mitaine. Les Ducs auraient pu profiter de la pénalité à 3’08 du n°20 pour apporter le danger sur la cage grenobloise. Hélas, la difficulté d’installer le jeu de puissance se fait sentir et rien ne sort de cet avantage numérique.

Mathias Arnaud un peu trop virulent sur le portier angevin se fait brasser par Andej Tavzelj qui lui montre son mécontentement. Cet échange n’est pas du goût des officiels qui expédient les deux protagonistes se reposer sur le banc des pénalités pendant 2’. A 4 contre 4 les espaces se font plus nombreux et Angers en profite à 6’22 grâce à Mathieu Gagnon qui oblige Bonvalot à se coucher pour bloquer des deux gants la tentative du n°2. Dès lors les deux équipes arrivent à se maîtriser en zone neutre et dans les coins. Les occasions se font plus rares dans ce tiers. C’est à ce moment que Bostjan Golicic décide de refaire parler de lui. Sébastien Gauthier profite d’une difficulté de sortie de zone angevine dans le coin droit pour trouver son n°38 bien placé dans le slot visiteur. Le grenoblois trompe le portier angevin de près pour ouvrir le score à 10’12. GRENOBLE 1-0 ANGERS

Cette ouverture du score ne refroidit pas les angevins qui essayent de revenir au score. Gary Lévèque, bien chaud depuis plusieurs rencontres, souhaite remettre ses coéquipiers dans le bon sens et tente de la bleue puis de près à la 13ème minute. Le score aurait pu s’alourdir pour les Ducs suite au contact entre Igier et Kuralt en entrée de zone angevine. Le palet toujours libre profite à Texier qui part en Break away défier Léo Bertein. Le gardien se couche parfaitement sur cette action pour préserver le score de 1-0 jusqu’à la fin de ce tiers.

La 1ère période entre les deux équipes fut bien rythmée mais se sont bien les locaux qui repartent aux vestiaires avec une unité d’avance. La 2nde période ne débute pas forcément de bonne manière pour Angers qui se retrouve à 3 contre 5 pendant 1’06 suite aux pénalités de Maxime Lacroix et Léo Bertein. Les Brûleurs de Loups, équipe très solide dans cet exercice, bouscule les angevins et sans l’énorme sauvetage de Andrej Tavzelj qui se couche devant la cage vide à 22’53, ils auraient dû doubler la mise en ce début de 2nd tiers par Gauthier. Les hommes de Jean-François Jodoin laissent passer l’orage et continuent de bien travailler dans cette rencontre. Les angevins se procurent de belles occasions grâce à Julien Albert qui arrive à partir en contre attaque à 28’23. Le capitaine angevin arrêté illicitement par Baazzi ne peut lancer sur la cage. La pénalité appelée contre Grenoble n’est pas du goût d’Eric Chouinard qui le fait comprendre au Head. Cette parole de trop lui vaudra de rejoindre le banc de la prison pour 10’ de méconduite.La supériorité est plutôt bien gérée par Angers qui se procure quelques tirs. Mais avant la fin de celle-ci, Cody Campbell auteur d’une obstruction rejoint également la prison. Cette nouvelle pénalité sera la bonne pour Grenoble qui double la mise à 31’07 par David Rodman. L’entrée de zone est parfaite et un simple décalage de Sébastien Gauthier permet au n°10 de se retrouver seul côté gauche. Le grenoblois n’a plus qu’à ajuster Léo Bertein d’un lancer précis du poignet dans le petit filet gauche. GRENOBLE 2-0 ANGERS

Ce 2nd but grenoblois énerve les angevins et Andrej Tavzelj file de nouveau en prison pour un retenir à 31’57. Les locaux n’en demandent pas tant, et profite de cette nouvelle pénalité angevine pour alourdir le score par un one timer de Sébastien Bisaillon qui effectue un gros slap de la bleue côté gauche sur le portier angevin. Léo Bertein laisse passer le palet côté bouclier et montre son énervement sur ce 3ème but. Avec ce nouveau but, les Brûleurs mettent la main sur la rencontre. GRENOBLE 3-0 ANGERS

Enfin c’est ce que l’on croit, puisque la réaction des Ducs se fait enfin sentir au début de l’ultime période. La révolte est signée Brian Henderson, à 43’54,qui lance du poignet de la bleue sur la cage de Bonvalot. son tir dévié par un grenoblois permet au Ducs de reprendre espoir. GRENOBLE 3-1 ANGERS

Ce but reboost les angevins qui continuent à bousculer les grenoblois. Et sur l’attaque suivante ils réduisent une nouvelle fois l’écart, cette fois-ci par le n°4 en seulement 36 secondes. Le défenseur suit bien une action débutée par Braden Walls qui vient buter sur le portier grenoblois. Le palet repoussé par la défense grenobloise arrive dans la crosse de Tavzelj qui place le palet pour le 2nd but angevin. GRENOBLE 3-2 ANGERS

La physionomie de la rencontre change à la suite de ce retour angevin. Les grenoblois jouant dorénavant pas mal en contre comme ce 2 contre 1 à 56’13 où Léo bertein s’interpose sur une déviation de Mathias Arnaud. Les angevins ont bien l’occasion de revenir à hauteur des grenoblois dans ce tiers avec cette double supériorité numérique mais le portier Bonvalot s’y oppose. Le jeu intense se poursuit mais les Ducs de nouveau pénalisés hypothèquent leur chance de retour en cette fin de match. Pourtant, le money time est à mettre en faveur d’Angers dans les 3 dernières minutes. Mais comme souvent si l’équipe menée n’arrive pas à marquer, le coup de bâton n’est jamais très loin. C’est ce qui arrive à 37 secondes de la sirène quand Grenoble intercepte, par Rodman, une passe trop molle à la bleue d’Angers bien installé en zone offensive. Le n°10 récupère et fonce en compagnie de Chouinard sur la cage vide. Rodman pourtant mieux placé pour marquer, offre le dernier but au n°25 qui accepte l’offrande. SCORE FINAL : GRENOBLE 4-2 ANGERS

Le bilan de cette rencontre pour Angers, malgré la défaite, n’est pas si négatif que cela. Menés 3-0 face à cette belle armada, les angevins ont su relever la tête en ce début de 3ème tiers. La domination grenobloise n’est pas si flagrante en regardant cette rencontre. En corrigeant les quelques erreurs individuelles entrevues lors de cette rencontre, les Ducs d’Angers peuvent donc préparer les play-offs plus sereinement. La 42ème journée étant déjà jouée par les angevins et les spinaliens, Angers reprendra la route mardi prochain avec un déplacement chez les Boxers de Bordeaux pour le compte de la 43ème journée.

nos partenaires principaux