orange lineActus

Les Ducs d’Angers en taille patron lors de la 38ème journée SLM

28/01/2017

Les Ducs d’Angers en taille patron lors de la 38ème journée SLM

Après les deux derniers succès à domicile face à Dijon et Lyon, les Ducs d’Angers avaient à coeur de confirmer au Haras. Les Rapaces de Gap étaient au menu de cette 38ème journée. Solide leader et sur une série de 9 victoires consécutives en Saxoprint Ligue Magnus, les gapençais venaient en Anjou pour obtenir un 10ème succès de rang. La dernière rencontre entre les deux formations s’était soldée par une victoire angevine en prolongation dans les Hautes Alpes 4-3. Les Ducs d’Angers, toujours privés des blessés du moments, ne pourront pas compter non plus sur Michaël Busto à l’heure d’affronter Gap. Avant l’engagement, un moment important pour les jeunes Ducs U13, la remise officielle des tenues pour le Pee Wee BSR de Québec par les Ducs d’Angers.

Dans un Haras rempli comme un oeuf, M. Fabre délivre les joueurs pour cette 38ème journée. Le défi physique sera sûrement le terme de cette qui démarre très rapidement. Robin Gaborit sera d’ailleurs le premier à en faire les frais. Un gros contact avec King le long de la bande laisse le n°11 KO  touché au visage. Cette charge non sifflée a le don d’énerver le banc angevin qui demande des explications aux officiels de cette partie. Les esprits calmés, les choses sérieuses reprennent et Jesse Craige effectue son 1er gros slap de la soirée à 3’38 de la bleue.

La soirée de Léo Bertein s’annonce déjà intensive face à la meilleure attaque du championnat. La consigne de Luciano Basile est bien connue des angevins et la bataille du slot sera primordiale dans ce match.

Les Ducs s’en sortent plutôt pas mal en ce début de rencontre comme à la 5’06 où le gros trafic devant la cage angevine aurait pu être déjà un tournant. Gap essaye vraiment de pousser les Ducs à la faute mais n’y arrivent pas. Même le break de King, à 5’35 ne passe pas, faute au retour à pleine vitesse de Maxime Lacroix qui dévie de la crosse la passe destinée au n°27. Ce break énerve les angevins qui ne veulent pas laisser les visiteurs prendre les devants. Ils se ruent sur la cage de Fouquerel et effectuent plusieurs lancés sur la cage en mettant beaucoup de trafic devant celle-ci. Cela faisait bien longtemps que les spectateurs n’avaient pas assisté à un début de rencontre aussi palpitant. A noter que Robin Gaborit revient sur la glace vêtu d’un nouveau chandail floqué du n°5.

Le public angevin connaisseur, sait que la soirée sera riche en spectacle. Face à une grosse armada du championnat, leurs protégés font plus que résister aux assauts gapençais. Ils se créent beaucoup d’occasions dont celle de Trevor Hendrikx de la bleue et surtout celle de Nicolas Arrossamena qui lance du revers sur le portier visiteur à la 10’. Malgré les sanctions infligées aux deux équipes le score ne bouge pas. Clément Fouquerel et Léo Bertein sont pour le moment infranchissables sur leur ligne. Le n°48 sauve même ses partenaires à la 12’ en se jetant au sol dans les patins du n°15 pour repousser le palet à plusieurs reprises. Le portier gapençais fait la même devant sa cage en repoussant de la botte droite une action initiée par Cody Campbell. Les Rapaces finissent mieux le tiers et auraient pu même ouvrir le score à 18’ sur un tir de Dimitri Thillet repoussé de l’épaule droite par Léo ou sur cette action à deux secondes de la fin qui glisse le long de la cage angevine.

Ce 1er tiers fort intéressant dans tous les domaines du jeu pour les Ducs d’Angers, permet de repartir aux vestiaires avec un score nul et vierge. Enfin un 1er tiers digne de ce nom entrevu au Haras. Les spectateurs retrouvent l’équipe de la saison dernière qui était difficile à bouger à domicile.

ANGERS 0-0 GAP

Les équipes reviennent sur la glace avec les mêmes intentions et ne laissent aucun temps-mort en ce début de tiers. Henderson de la bleue à 21’50 teste la mitaine de Fouquerel. Les angevins posent énormément de problèmes aux gapençais qui sont incapables de poser le jeu. Toutefois, Raphaël Faure se rappelle au bon souvenir de ses anciens coéquipiers, et frappe sur le montant droit à 23’05. Suite à la pénalité de Matthieu Frécon à 23’23 les gapençais retrouvent des couleurs. Les angevins poussés par un public enthousiaste, laissent passer l’orage et retourne à l’attaque.

Devant la porte du banc des Ducs, Cody Campbell subtilise proprement le palet à Kévin Da costa, qui ne voit que du feu, et file pour un trois contre un face au portier gapençais. Le n°50 choisi d’y aller seul et du poignet lance à 25’48 sur Fouquerel qui pense stopper ce palet. Dommage pour Gap, le puck n’est pas gelé et en se replaçant le portier fait glisser tranquillement le puck derrière la ligne au niveau du poteau droit.

ANGERS 1-0 GAP

Après ce 1er but, les angevins continuent à presser haut. Ils récupèrent les palets en zone offensives, mais s’exposent aux contres visiteur comme celui de Balsamo à 26’40. Heureusement pour les Ducs, le tir passe à gauche de la cage de Bertein. Les Ducs continuent à mettre un gros pressing sur les joueurs de Luciano Basile. Ce bon pressing permet aux Ducs de se procurer les occasions de doubler la mise, mais hélas,  Brian Henderson perd son face à face avec Fouquerel qui stoppe le tir de la mitaine. Le rythme s’accélère dans cette rencontre et les gapençais filent de nouveau à la cage.

L’occasion de la 30’ aurait pu faire tourner le sort de cette rencontre. Après un départ de la zone neutre, King vient lancer sur Bertein. le portier angevin semble avoir bloqué le palet du plastron, mais Isackson et Gagnon étant au contact viennent buter sur lui. M. Fabre siffle l’arrêt du jeu mais, entre temps,le palet avait continué sa route derrière la ligne. Le but gapençais est refusé. Seulement, l’action n’est pas tout à fait terminée, puisque Kévin Igier et Christian Isackson n’avaient pas fini de s’expliquer. Et plutôt que de le faire verbalement, ils décident d’en venir aux poings dans la cage. La frustration gapençaise commence à se faire sentir. Pour calmer tout ce petit monde, M. Fabre envoie les n°8 et 11 se reposer pendant 14’ (2+2+10) sur le banc de la prison. Les angevins restent solides jusqu’à la fin de ce tiers .

Après deux périodes, les Ducs d’Angers font un match pour le moment de haut niveau. Les consignes du coach sont parfaitement respectées et l’ouverture du score est tout fait à logique. Les gapençais restent très dangereux grâce à leur vitesse mais sont bloqués par des Ducs en place dans les zones décisives.

Le fait que Luciano Basile ayant certainement brassé ses joueurs lors de la pause, doit être la cause du regain de forme de son équipe en ce début de 3ème tiers. Léo Bertein dans un grand soir, repousse les tentatives de la bleue de Craige de l’épaule à 40’46, de Bernier de la mitaine à 41’ et de Ringrose du bouclier à 43’20. Les Ducs d’Angers souffrent en ce début de période, mais le travail physique qu’ils effectuent derrière la cage de Léo Bertein est remarquable et empêche le leader de revenir au score. Les minutes défilent dans ce 3ème tiers et poussés par un énorme public, les Ducs repartent de l’avant à la mi période. Kévin Igier coupable d’un cinglage dans le coin gauche à  50’02 est rejoint vingt et une secondes plus tard par Anthony Rech coupable lui d’un faire trébucher sur Julien Albert. A quatre contre quatre le jeu déjà bien ouvert s’ouvre d’avantage pendant 2’.

C’est à ce moment que les Ducs décident de placer la 2nde banderille. Après un engagement en zone offensive côté gauche, Trevor Hendricks récupère le palet et shoot à la cage à 50’30. Fouquerel, pas dans un grand soir, se couche sur son lancé mais trop tard. Le puck étant toujours libre, Maxime Lacroix accepte l’offrande du portier et le glisse entre la jambière gauche et le montant. Les Ducs d’Angers doublent la mise à moins dix du terme de la rencontre.

ANGERS 2-0 GAP

Suite à une double pénalité Angers-Gap à 57’50, Luciano Basile tente le tout pour le tout et fait sortir son gardien alors qu’il reste 2’10 dans le temps réglementaire. Les gapençais jouent donc avec un joueur supplémentaire. Les rapaces installent leur jeu de puissance dès cet instant. Angers continue à se battre sur chaque palet mais à 35 secondes de la sirène ne peut rien sur le tir de King à la bleue qui déclenche un gros slap de la bleue bien décalé par Craige au centre. Léo loupe le palet de la mitaine qui finit au fond des filets angevins.

ANGERS 2-1 GAP

Le coach Gapençais pose son temps mort pour proposer une dernière phase de jeu à ses joueurs. Cela ne change rien les Ducs s’imposent dans une folle ambiance et même sans le 3ème but de Brian Henderson en cage vide qui ne comptera pas, la sirène ayant retenti avant. Les Angevins peuvent se congratuler, faire le tour de la victoire pour terminer cette soirée en totale communion avec son public.

SCORE FINAL : ANGERS 2-1 GAP

Que cette victoire dans le temps réglementaire est belle, sachant que la dernière remontait au 11 décembre dernier face à Strasbourg. Les Ducs d’Angers ont offert au Haras une rencontre de très haut niveau. Les deux formations ont joué un hockey très agréable à regarder et à supporter. Les spectateurs venus en très grand nombre ne se sont pas trompés et n’ont pas été déçu du spectacle.   La très bonne opération de cette 38ème journée permettra aux angevins de jouer plus libérés lors des prochaines rencontres. Avec 11 points d’avance sur la 9ème place, Michaël Juret et son staff peuvent gérer plus sereinement cette fin de saison régulière. En recevant le Gamyo d’Epinal, mardi 31 janvier, les Ducs d’Angers pourront, en cas de victoire, sceller un peu plus cette 6ème place qu’ils occupent depuis maintenant quelques temps.

©️ Crédit Photo : Franck Potvin

nos partenaires principaux