orange lineActus

Les Ducs d’Angers chutent face aux Gothiques

06/02/2017

Les Ducs d’Angers disputaient, ce dimanche, leur dernier match à domicile lors de la phase régulière de Saxoprint Ligue Magnus. Quasiment qualifiés pour les ¼ de finale, les angevins se devaient d’offrir à leurs partisans une belle dernière partie disputée au Haras. Les Gothiques d’Amiens se présentaient eux en Anjou
avec l’obligation de l’emporter pour rester dans la course aux play offs. L’envie des visiteurs se fait sentir dès les 1ères secondes de jeu. En jouant très haut, les amiénois sont dans tous les bons coups en ce début de rencontre. A 1’30, ils testent une première fois de la bleue Léo bertein qui détourne du plastron. Les angevins ont beaucoup de mal à entrer dans ce match. Les Gothiques en profitent pour continuer à mettre la défense angevine sous pression. Ce qu’ils font parfaitement puisqu’à 1’59 ils ouvrent la marque par le n°54 Maxime Legault qui, en récupérant le palet en zone neutre puis en débordant par la gauche Kévin Igier, vient tromper le portier angevin entre sa botte et le poteau gauche.
ANGERS 0-1 AMIENS

 
Les Ducs n’y arrivent vraiment pas en ce début de rencontre. Les visiteurs font ce qu’ils faut pour que les locaux ne puissent pas poser leur jeu. Début difficile pour Angers qui ne sort de sa boîte qu’à partir de la 5ème minute. Mathieu Gagnon, Brian Henderson et Cody Campbell essayent de forcer la décision mais Okeefe repoussent leurs tentatives des jambières. Et à ce petit jeu là, contre Amiens et leurs gros pointeurs, le manque de précision ne pardonne pas. Il ne faut qu’une seule occasion au top scorer amiénois pour doubler la mise dans ce tiers. Suite à une perte de palet sur le point d’engagement par la défense angevine, Joël
Champagne sert dans la course Yannick Riendeau côté droit qui à pleine vitesse fonce sur Léo Bertein qui ne peut rien sur ce tir précis en lucarne au dessus de l’épaule à 12’55.
ANGERS 0-2 AMIENS
Le public commence à penser que la soirée risque d’être longue si les angevins ne se bougent pas un peu plus dans cette rencontre. Robin Gaborit tente lui sa chance de près face à Okeefe puis au rebond à 14’40 mais toujours sans réussite. Ces actions angevines sont peu nombreuses et se sont bien les visiteurs qui font le jeu. On ne voit pas, pour le moment, comment les Ducs peuvent revenir dans cette partie. Même en situation d’avantage numérique, Angers a des difficultées pour poser le jeu. Un seul tir dans une supériorité numérique est très faible pour espérer revenir au score face à cette équipe amiénoise bien en place. Les amiénois sont à une crosse de mettre le 3ème en cette fin de période. Sur une contre attaque picarde, Riendeau et Champagne se présentent devant la cage angevine, le n°64 à l’entrée du slot loupe la rondelle de quelques centimètres. 1ère période complètement ratée pour les Ducs d’Angers. Les angevins ont laissé les Gothiques prendre la main sur cette rencontre. La pression, le pressing et la précision ont bien été du côté amiénois. Le passage aux vestiaires risquerait d’être chaud pour Angers. La 2nde période est un peu plus animée de la part des Ducs qui rentrent enfin dans cette rencontre. Les phases de jeu se font plus intéressantes et les tirs commencent à venir. Mathieu Gagnon sonne la première charge avec un slap impeccable et puissant mi zone sur la cage à 22’34. Le portier picard ne lâche rien et refuse pour l’instant la réduction du score. Le n°2 se demande encore comment ce tir n’est pas rentré. Les Ducs d’Angers poussent de nouveau et se procure une nouvelle occasion à 23’23. Maxime Lacroix très actif dans cette supériorité numérique vient buter une première fois sur Mitch Okeefe. Le portier ne peut geler le palet et l’action se poursuit par Robin Gaborit qui shoot une 2nde fois sur lui. La rondelle toujours disponible revient dans la crosse de Michaël Busto qui la place au fond des filets amiénois. Les Gothiques protestent car ils considèrent que le gardien, qui s’est retrouvé au sol, a été gêné sur cette action. Pourtant à la vue de cette action, se sont bien les défenseurs amiénois qui se retrouvaient dans le slot poussé peut-être par Maxime
Lacroix. Le but pourtant accordé par M. Garbay sera finalement refusé après discussion avec ses assesseurs. Jean-François Jodoin très remonté par cette décision arbitrale, demande des explications auprès du corps arbitral. Rien n’y fait, le score reste à 2-0. Le jeu redémarre dans ce tiers, mais rien d’exceptionnel à noter, les deux équipes se neutralisant soit dans la zone neutre soit derrière leur cage respective. Une pénalité appelée contre Amiens à 27’19 permet à Angers de se procurer de très belles occasions dans cette période. Campbell tente sa chance sur la cage au centre de la zone. Busto au rebond ne peut pas récupérer correctement le palet à 27’45. Angers essaye d’étirer le bloc amiénois avant de tirer mais les Gothiques sont parfaitement placés dans ce jeu de puissance angevin. Le gardien visiteur impeccable pour l’instant sur sa ligne face aux assauts angevins,ne pourra en revanche rien sur l’entrée en zone de Maxime Lacroix à 33’50. Le franco canadien bien servi en zone neutre par Kévin Igier, se permet un petit pont sur le n°92 le long de la balustrade et ainsi récupérer le palet. Il fixe le gardien et l’ajuste, comme Riendeau face à Bertein, d’un tir imparable au dessus de l’épaule gauche. ANGERS 1-2 AMIENS
Angers revient enfin dans la partie et peut se permettre d’espérer mieux en continuant comme ça. Mais une pénalité de Robin Gaborit à 36’25 pour un cinglage coupe cet élan et remet Amiens dans le bon sens. Très habile dans cet exercice cette saison les picards ne laissent pas l’occasion de reprendre le large par Yanick Riendeau qui signe son doublé. Les Gothiques en installant leur jeu de puissance ont permis le décalage à gauche pour Riendeau qui déclenche un tir instantané et trompe Léo Bertein entre les bottes à 36’57.
ANGERS 1-3 AMIENS
Un léger mieux pour Angers dans ce 2nd tiers mais le réalisme amiénois, avec très peu d’occasions obtenues dans cette période, les laissent toujours à deux longueurs. Les angevins devront donner encore plus lors de l’ultime période s’ils veulent offrir une 5ème victoire à leur public. La 2nd passage aux vestiaires est apparemment très bénéfique pour Angers. Les Ducs se ruent à l’attaque durant les cinq premières minutes de ce dernier acte. Andrej Tavzelj tente de la bleue mais Mitch Okeefe toujours vigilant sur ces tirs de loin. Vigilant mais impuissant sur les deux occasions des 44’58 et 55’42. Gary Lévèque récidive après son but lors du précédent match face à Nice. Il effectue la même action contre Amiens avec un gros slap bien placé qui fait mouche entre les jambières du gardien. Maxime Lacroix dans le coin gauche voit le 85 démarqué plein centre et lui effectue une passe caviar . Le défenseur angevin remet ses coéquipiers dans le match avec ce but. Même si, les Ducs ont toujours un but de retard.
ANGERS 2-3 AMIENS
Ce but de retard, il ne vont pas attendre longtemps : seulement 44 petites secondes. Après Gary Lévèque, c’est au tour d’un autre défenseur, Trevor Hendricks, de pilonner la cage d’Okeefe. Le portier, gêné par le trafic devant sa cage, ne peut rien sur ce slap de la bleue du n°73. Angers égalise en moins d’une minute. Le
coach amiénois, fait rappeler ses joueurs pour poser son temps mort. Il sent que le vent tourne et veut couper l’élan angevin.
ANGERS 3-3 AMIENS
Après cette égalisation Amiens tentent de réagir mais Léo Bertein reste vigilant sur les occasions visiteuses. Plus le temps avance et plus les contacts se font plus rudes. Mitch Okeefe n’est pas en reste à 52’18 où il s’oppose au break de Cody Campbell. Le canadien profite d’une mésentente entre deux défenseurs pour partir en break away défier le gardien picard. Le 50 veut feinter mais ne peut redresser son son palet face au portier. Les angevins frôlent la correctionnelle à 54’32 où Mathieu Gagnon rate sa relance à destination de Mathieu Briand devant sa zone et permet à Tim Crowder de filer seul à la cage. Le n°2 vexé, fait un énorme retour et enlève, en se jetant, le puck du bout de la crosse et stoppe l’action. Les deux formations ne prennent plus beaucoup de risques dans ces dernières minutes. La prolongation paraît un bon compromis pour Angers et Amiens. Surtout pour Angers qui avec leur début de rencontre n’espérait peut-être pas celle-ci. Mais les
angevins ont trouvé la faille dans la défense amiénoise à deux reprises dans cette période ce qui leur permet de disputer ce 3 contre 3 pendant dix minutes.
Angers et Amiens se rendent coup pour coup lors de cette prolongation. Mais les amiénois sont plus rapide et le 2nd point finit par basculer du côté des gothiques à 62’59. Joey West marque entre les jambières de Léo Bertein qui referme trop tardivement la porte. Les visiteurs peuvent se congratuler car ce 2nd point va leur
faire du bien au classement.
ANGERS 3-4 AMIENS
Au final, les gothiques s’imposent en prolongation en Anjou lors de cette 40ème journée. Les angevins ont su se reprendre dans ce match. Même s’ils espéraient mieux dans cette rencontre et offrir une nouvelle victoire à leurs partisans, ils ont su montrer du caractère. A la fin de cette journée, Angers est donc officiellement le 6ème qualifié des play offs. En ce qui concerne la 6ème place, il ne manquera plus qu’un seul point aux Ducs lors des trois dernières rencontres pour la boucler officiellement. Ce point ne sera pas facile à obtenir car les protégés de Michaël Juret devront aller le chercher à l’extérieur,soit à Grenoble, Bordeaux, ou Chamonix-Morzine. La prochaine rencontre au Haras est fixée le 4 mars pour le 3ème match des ¼ de finale !

©️ Crédit Photo : Franck Potvin

 

nos partenaires principaux